Tchad: Jerry computer, une solution à la fracture numérique.

Wikipédia définit la fracture numérique comme la disparité d’accès aux technologies de l’information, notamment l’ordinateur et l’internet. Cette disparité est fortement marquée, d’une part entre les pays riches et les pays pauvres, d’autre part entre les zones urbaines denses et les zones rurales. Elle existe également à l’intérieur des zones moyennement denses.

Le Tchad c’est 72% d’analphabètes selon Unicef, et une 45ème place parmi les 46 pays Africain en matière de développement des TICs, selon le classement 2016 de l’IUT (Union Internationale des Télécommunications). Pour un pays comme le Tchad, le projet Jerry est un plan idéal pour réduire la fracture numérique, et soutenir l’éducation, puisqu’avec Jerry, il n’y a pas d’âge, ni sexe, ni niveau d’étude…mais c’est de l’apprentissage par expérimentation.

C’est quoi Jerry Computer, et son origine

Jerry computer c’est la combinaison de deux mots: « Jerry » qui est le diminutif du mot « Jerrycan », et « computer » qui veut dire « ordinateur » en Anglais. Alors Jerry computer, c’est un ordinateur fabriqué à partir des matériels informatiques usagés. Ils sont assemblés et montés dans un bidon (jerrican) de 20 litres.

Jerry est né en 2011 à Paris. C’est une collaboration entre Hedera Technology, une startup fondée par Antoine Castaing et Jérémie Bourdoncle, et trois étudiants de l’ENSCI : Laure Guillou, Xavier Auffret and Chemsedine Herriche. L’idée était d’explorer une nouvelle méthode de fabrication des serveurs à moindre coût, et qui répondent à tous les besoins. C’est là qu’ils ont découvert “Jerry Computer”.

Aspect éducatif

Tout le monde pense qu’il faut être “geek” pour monter ou détacher un ordinateur, mais nous pensons le contraire. Le manifeste de Jerry dit : «Dites-moi, et j’oublierai. Montrez-moi, et peut être je me souviendrai. Impliquez moi, et je comprendrai ». L’idée primaire c’est de démocratiser la connaissance, de démystifier l’aspect magique du monde des ordinateurs. En permettant à n’importe qui de toucher le précieux élément qui est dissimulé sous le boitier pendant si longtemps, de fabriquer lui-même son ordinateur.

Chez nous à WenakLabs, on organise plusieurs ateliers de fabrication des Jerry’s chaque année lors des évènements, tels que : la semaine du numérique, la semaine de la francophonie, les journées des logiciels libres…

Aspect économique

Jerry est créé à partir de rien. Parlant de la partie matérielle (Hardware), tous les matériaux qui permettront la création de Jerry font l’objet de récupération ou de donation. En ce qui concerne la partie logicielle (Software), Jerry n’utilise que les logiciels libres (linux). Ils sont gratuits d’acquisition, modifiables, et partageables.

Vous pouvez les obtenir sur des CDs gratuitement, offerts par des associations qui œuvrent pour l’informatique libre, (au Tchad c’est WenakLabs et ADIL (Association pour le Développement de l’Informatique Libre)). Vous pouvez aussi télécharger n’importe quelle version sur internet, à cette adresse : www.distrowatch.com

Aspect écologique

Chaque année, des millions d’ordinateurs et d’autres équipements électroniques sont mis sur le marché. Qu’est-ce qui se passe après deux ou trois ans? Ils sont usés, mis à la poubelle, et polluent l’environnement. Cependant, à travers le projet Jerry, les communautés “Jerry clan” font du recyclage des matériaux électroniques, et contribuent ainsi à la préservation de l’environnement.

Pourquoi le jerrycan ?

Beaucoup de personnes nous posent cette question «pourquoi le jerrycan ? ». Les matériaux collectés de différentes machines sont difficilement adaptables au boîtier métallique. Mais avec un bidon qui est facile à percer, on peut mettre les composantes de notre machine où on veut, et ajouter des composantes supplémentaires, tel qu’un point d’accès (si l’on veut faire de Jerry un serveur), et adapter le design qui nous convient.

Pourquoi les logiciels libres

D’une part, vu l’évidence qu’on n’arrive pas à se payer un ordinateur, alors il est clair, qu’on ne peut pas aussi payer une licence. D’autre part, les matériels récupérés, proviennent généralement des vieilles machines, et sont incompatibles avec les systèmes d’exploitation les plus récents. Par contre, avec la variété des systèmes d’exploitation libres (Linux), il y’a des systèmes adaptés aux vieilles machines tels que « Emmabuntüs ».

Fabriquer un jerry m’excite beaucoup, c’est un nouveau monde. À chaque foi que je fabrique un, il me donne la sensation d’avoir guéri une personne, ou sauvé une vie. Plus encore, lorsque je vois des enfants trop passionnés, pour travailler avec jerry, je me dit, c’est ça le bonheur, vivre sa passion, et le voir grandir.
Fabriquez votre “Jerry” et vivez une liberté sans précédente dans le monde du numérique. Pour plus d’info sur comment fabriquer un “Jerry” rendez-vous sur le site officiel de Jerry Computer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *