Tchad: Violence en milieu scolaire.

Avez-vous été témoin d’un meurtre ? Moi si, plusieurs, puis-je vous raconter une?

    J’ai étudié au lycée Félix Éboué de N’Djaména, entre 2003 et 2006. A l’époque, c’est l’un des lycées le plus réputés en violence en milieu scolaire. Les élevés se battaient, à cause des filles, ou entre deux gangs rivaux, qui sont des cas rares. Les bagarres, les assassinats sont prévue d’avance. Mais celle-ci, n’aurai pas dû avoir lieu, sauf que c’est le destin pour quelqu’un de perdre sa vie ainsi.

   C’était en 2004 quand j’étais en classe de 4e. Une journée ensoleillé, dans l’après-midi vers quatorze heures, il faisait environs 38°C, c’est l’heure de pause. Pendant que nous jouissions de notre pause, sous l’ombre des gros arbres qui sont devant notre bâtiment. La victime passa devant nous sur un vélo VTT, pressait, faufilait entre les élèves sans s’excuser. Il gara son vélo, devant une salle de classe, et se précipitait dans cette sale.

   Quelque second après, Pendent qu’il sortait de la salle, le second gars passait à côté du vélo, le vélo tombe tout seule, sans que le gars le touche. La victime réagit avec un ton autoritaire et agressif en Arabe local, ordonna au gars de soulever son vélo, « Hey ! Arfa vélo dah ». Alors le gars répliqua, « est-ce moi qui le fait tomber ? » et continue sa marche. La victime précipita vers lui, l’attrapa par derrière le col de sa chemise ; le gars se retourna et le poussa de toute ses forces. La victime trébucha, mais résista au coup.

     Il s’est vu humilier, la victime remarqua que le gars n’est pas du genre à se laisser faire, et qu’il ne pouvait pas le vaincre à main nu, il préféra l’intimidation. Il sortit un couteau de sa hanche droit. Le gars prit garde, et dit à la victime de ne pas jouer à ce jeu, comme une sorte d’excuse. Tout le monde pensait que c’est juste une blague entre amis. La victime s’avança avec un coup brutal pour effrayer le gars. Le gars Esquiva le coup, recula de deux pas et sorti un stylo de sa poche pour se défendre. Après un échange des coups ratés, le gars réussit à arracher le couteau de la main de la victime.

     La victime se voit humilier encore, il ne voulait pas s’avouer vaincu, il sort un autre couteau de la hanche gauche. Les deux élèves s’échangèrent encore des coups qui se soldent en échecs, et essayant chacun d’esquiver le coup de l’autre. Pendant une tentative d’esquive, le gars se fait coincer un pied par un trou de la dalle qui couvre le caniveau qui se trouve à la devant le bâtiment. Il tombe presque à genou. La victime voit son adversaire coincer, il profita, lui donna un coup et le blessa au front.

     Aussitôt, le gars se retrouve avec un visage couvert du sang, il remarqua le danger. Et c’est là que tous les mondes remarquaient la gravité de la situation. Une fille cria en Arabe local demanda aux autres de les séparer. Pendent que les gars précipitèrent pour intervenir, le gars se libéra et précipita vers la victime avec une colère de lion, et donna un coup de tous ses force à la victime, juste au niveau du muscle trapèze. C’est un coup mortel, je connais trois personnes mort suite à ce genre de blessure.

       La victime et le gars remuèrent ensemble dans tous les sens, on dirait deux personnes ivres. Dès que le gars retire le couteau, ils firent deux pas en arrière chacun dans son sens, et tombèrent par terre. A cet instant j’ai senti un petit vertige pendant quelque seconde, avant de me ressaisir. On s’est dépêcher pour les transporter au pavillon des urgences dans une même voiture, mais malheureusement la victime est morte avant d’atteindre les urgences.

       Et depuis cet incident tragique, j’ai décidé de n’est plus portés une arme sur moi. Mais rien n’est sure, quand on vit dans un endroit où les agressions se multiplient. Il faut toujours être prêt à vous défendre, parce que le danger est plus prêt que vous ne l’imaginais. Les armes sont les seules moyennes qui nous restent pour notre défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *